Foire aux questions

MON APPAREIL DE PRESSION POSITIF CONTINUE (PPC)

Comment mettre en place l’humidificateur de mon appareil de Pression Positive Continue (PPC) ?

Mise en route du traitement & installation de l’appareil de Pression Positive Continue (PPC)

Installation

Branchez la fiche de courant au bloc d’alimentation, connectez-le à votre appareil puis branchez l’alimentation à la prise de courant. Raccordez une extrémité à votre masque. Ajustez ce dernier à l’adie des sangles de réglage si nécessaire. Démarrez votre appareil puis assurez-vous que le masque ne fuit pas. Notez que chaque masque comporte une fuite expiratoire et qu’il est normal de sentir un léger flux d’air à l’emplacement prévu à cette effet.

Mon appareil de Pression Positive Continue (PPC) ne fonctionne pas

Vérifiez votre installation

Assurez-vous que le bloc d’alimentation électrique soit correctement raccordé au secteur.
Le cas échéant, utilisez une autre prise murale ou changez de rallonge électrique. Si l’écran de l’appareil s’allume et qu’un message est affiché, notez-le puis contactez votre agence.

Comment dois-je entretenir mon appareil de Pression Positive Continue (PPC) ?

Entretenir votre matériel est important.

Chaque mois, nettoyez l’extérieur de votre appareil à l’aide d’un chiffon ou d’une lingette légèrement humide.
Vérifiez toujours l’état du filtre à air puis celui du circuit respiratoire.

Comment entretenir l’humidificateur de mon appareil de Pression Positive Continue (PPC) ?

Je suis gêné·e par le bruit de mon appareil de Pression Positive Continue (PPC)

Plusieurs raisons possibles

Sauf panne évidente, votre appareil ne fait pas ou très peu de bruit. Il est fréquent de confondre le bruit de l’appareil avec une fuite d’air. Vérifiez d’abord qu’il ne provient pas d’un circuit respiratoire percé ou d’un masque mal ajusté.

Si le problème persiste, contactez votre agence.

Remplacer / nettoyer le filtre de mon appareil de Pression Positive Continue (PPC)

Chaque semaine, vérifiez l’état du filtre à air, évacuez la poussière puis replacez-le à son emplacement.

Remplacez le filtre tous les six mois ou moins si nécessaire.

Comment retirer la carte mémoire SD de mon appareil de Pression Positive Continue (PPC) ?

Vous pouvez être amené·e à retirer la carte SD de votre appareil à la demande de votre médecin.

Pour la retirer, ouvrez le couvercle de la carte, appuyez sur la carte pour la faire sortir.

Pour insérer une nouvelle carte, procédez à l’opération inverse.

Pour connaître l’emplacement de la carte SD, référez-vous au mode d’emploi de votre appareil.

MON MASQUE

Le choix du masque de l’appareil à Pression Positive Continue (PPC)

Un choix décisif

Votre médecin et le technicien de santé définissent ensemble le type de masque le plus adapté à votre morphologie et votre mécanique respiratoire.

Régulièrement, le technicien vérifiera que votre masque est toujours adapté. Il est possible que le médecin choisisse de changer de type ou de modèle de masque en fonction de votre adaptation au traitement.

Attention, tous les types de masque ne sont pas adaptables à tous les patients. Votre technicien est en relation avec le médecin, il pourra toujours vous conseiller à ce sujet.
Un masque mal adapté peut être une cause d’échec à l’adaptation du traitement.

Comment régler le masque de mon appareil à Pression Positive Continue (PPC) ?

Confort & étanchéité

La bulle doit garantir l’étanchéité de votre masque tout en étant le moins serré possible afin de préserver votre confort. Si de l’air s’échappe, vous devez revoir l’ajustement ou la position du masque, puis le serrage du harnais. Pour cela, commencez toujours par serrer les sangles se trouvant le plus bas, en veillant à garder un ajustement symétrique de part et d’autre du visage.

Ajustez ensuite les sangles du haut en veillant à ce que le châssis du masque ne s’appuie pas sur l’arête nasale.

Faites démarrer votre appareil pour vérifier votre réglage.

Attention ! Chaque masque comporte une fuite expiratoire. Il est donc normal de sentir un léger flux d’air à l’emplacement prévu à cet effet.

Comment nettoyer le masque de mon appareil à Pression Positive Continue (PPC) ?

Vous devez nettoyer le masque de votre appareil à Pression Positive Continue (PPC) chaque jour.

Après avoir retiré la bulle du masque, lavez-la à l’eau tiède avec un détergent doux.

Rincez soigneusement tous les résidus de savon, particulièrement les petits orifices de la fuite expiratoire.
Vérifiez toujours que ces derniers ne s’obstruent pas avec des résidus de savon sec.

N’utilisez pas de brosse ou d’autres ustensiles susceptibles d’endommager la bulle de votre masque.

Je suis gêné·e par les fuites du masque de mon appareil à Pression Positive Continue (PPC)

Le masque fait du bruit

Vérifiez tout d’abord l’état de propreté de la bulle. Veillez ensuite à ce que le masque soit complet et en bon état.

Si les fuites persistent, ajustez votre masque puis resserrez les sangles comme indiqué dans la rubrique « Comment régler mon masque ».

Une fuite expiratoire obstruée peut faire apparaître des sifflements. Pensez à vérifier son intégrité.

Le choix du masque de l’appareil à Pression Positive Continue (PPC)

Un choix décisif

Votre médecin et le technicien de santé définissent ensemble le type de masque le plus adapté à votre morphologie et votre mécanique respiratoire.

Régulièrement, le technicien vérifiera que votre masque est toujours adapté. Il est possible que le médecin choisisse de changer de type ou de modèle de masque en fonction de votre adaptation au traitement.

Attention, tous les types de masque ne sont pas adaptables à tous les patients. Votre technicien est en relation avec le médecin, il pourra toujours vous conseiller à ce sujet.
Un masque mal adapté peut être une cause d’échec à l’adaptation du traitement.

Comment régler le masque de mon appareil à Pression Positive Continue (PPC) ?

Confort & étanchéité

La bulle doit garantir l’étanchéité de votre masque tout en étant le moins serré possible afin de préserver votre confort. Si de l’air s’échappe, vous devez revoir l’ajustement ou la position du masque, puis le serrage du harnais. Pour cela, commencez toujours par serrer les sangles se trouvant le plus bas, en veillant à garder un ajustement symétrique de part et d’autre du visage.

Ajustez ensuite les sangles du haut en veillant à ce que le châssis du masque ne s’appuie pas sur l’arête nasale.

Faites démarrer votre appareil pour vérifier votre réglage.

Attention ! Chaque masque comporte une fuite expiratoire. Il est donc normal de sentir un léger flux d’air à l’emplacement prévu à cet effet.

Comment nettoyer le masque de mon appareil à Pression Positive Continue (PPC) ?

Vous devez nettoyer le masque de votre appareil à Pression Positive Continue (PPC) chaque jour.

Après avoir retiré la bulle du masque, lavez-la à l’eau tiède avec un détergent doux.

Rincez soigneusement tous les résidus de savon, particulièrement les petits orifices de la fuite expiratoire.
Vérifiez toujours que ces derniers ne s’obstruent pas avec des résidus de savon sec.

N’utilisez pas de brosse ou d’autres ustensiles susceptibles d’endommager la bulle de votre masque.

Je suis gêné·e par les fuites du masque de mon appareil à Pression Positive Continue (PPC)

Le masque fait du bruit

Vérifiez tout d’abord l’état de propreté de la bulle. Veillez ensuite à ce que le masque soit complet et en bon état.

Si les fuites persistent, ajustez votre masque puis resserrez les sangles comme indiqué dans la rubrique « Comment régler mon masque ».

Une fuite expiratoire obstruée peut faire apparaître des sifflements. Pensez à vérifier son intégrité.

GÊNES POUVANT ÊTRE OCCASIONNÉES PAR L’APPAREIL DE PRESSION POSITIF CONTINUE (PPC)

Comment s’endormir avec l’appareil de Pression Positive Continue (PPC) ?

Lors de la phase d’adaptation au traitement, il est souvent difficile de trouver le sommeil. Rassurez-vous, cela est tout à fait normal.

Vous devez trouver votre astuce pour ne pas focaliser sur le traitement et ne pas vous écouter respirer. Vous pouvez, par exemple, vous installer dans votre lit, positionner votre masque et démarrer l’appareil, puis lire un livre. Lorsque le sommeil viendra, vous n’aurez pas besoin de bouger.

Je suis réveillé·e par une impression d’étouffement

Sommeil perturbé

Il se peut qu’une apnée se soit installée lors de votre sommeil et que ce dernier se soit interrompu car votre appareil n’a pas réussi à empêcher cet évènement.

Si le problème persiste, parlez-en à votre technicien qui fera le lien avec votre médecin afin d’ajuster vos réglages si besoin.

Le masque de mon appareil de Pression Positive Continue (PPC) me laisse des marques sur le visage

Les marques du matin

Votre masque peut vous laisser des marques sur le visage ou vous faire sentir un gêne sur l’arête nasale. Il y a plusieurs raisons possibles.

Peut-être est-il trop serré ? Dans ce cas, revoyez le réglage des sangles.

Peut-être avez-vous dormi appuyé sur le masque pendant votre sommeil ? Dans ce cas, tentez de trouver une position confortable avec laquelle le masque n’appuie pas sur l’oreiller.

Si le problème persiste, parlez-en à votre technicien qui fera le lien avec votre médecin afin d’ajuster vos réglages si besoin.
Cependant, il est normal que le masque, même bien réglé, vous laisse quelques marques.

Chaque matin, rincez votre visage à l’eau tiède pour les estomper.

Je suis réveillé·e par le bruit de l’appareil de Pression Positive Continue (PPC)

Plusieurs raisons possibles

Sauf panne évidente, votre appareil ne fait pas ou très peu de bruit. Il est fréquent de confondre le bruit de l’appareil avec une fuite d’air.
Vérifiez d’abord que le bruit ne provient pas d’une circuit respiratoire percé ou d’un masque mal ajusté.
Si le problème persiste, contactez votre agence.

INFORMATIONS UTILES

Quelles sont les conditions d’éligibilité au traitement par Pression Positive Continue (PPC) ?

Indications

La pression positive continue (PPC) est indiquée chez les patient·es ayant des apnées / hypopnées obstructive du sommeil, dont l’indice d’apnées-hypopnées (IAH) est, soit supérieur, soit compris entre les valeurs définies ci-dessous, en présence d’au moins trois des symptômes cliniques suivants :

  • somnolence diurne
  • ronflements sévères et quotidiens
  • sensations d’étouffement ou de suffocation pendant le sommeil
  • fatigue diurne
  • nycturie
  • céphalées matinales.

Indice d’apnées-hypopnées (IAH) supérieur ou égal à 30 événements de type apnée/hypopnée par heure d’enregistrement à l’analyse polygraphique ou par heure de sommeil à l’analyse polysomnographique.

ou
IAH supérieur ou égal à 15 et inférieur à 30 événements de type apnée/hypopnée par heure de sommeil à l’analyse polysomnographique avec somnolence diurne sévère et/ou risque accidentel pouvant entraîner un dommage corporel direct ou indirect.

ou
IAH supérieur ou égal à 15 et inférieur à 30 événements de type apnée/hypopnée par heure d’enregistrement à l’analyse polygraphique ou par heure de sommeil à l’analyse polysomnographique chez les patient·es avec comorbidité cardiovasculaire ou respiratoire grave associée (hypertension artérielle résistante, fibrillation auriculaire récidivante, insuffisance cardiaque symptomatique avec fraction d’éjection ventriculaire gauche abaissée ou conservée, maladie coronaire à haut risque, antécédent d’accident vasculaire cérébral, BPCO sévère ou asthme mal contrôlé).

Qui peut être prescripteur de traitement par Pression Positive Continue (PPC) ?

Prescription initiale

Toute prescription initiale d’appareil de Pression Positive Continue (PPC) ou son renouvellement doit être réalisée par un médecin titulaire d’un diplôme d’études spécialisées (DES), dont la maquette intègre une formation spécifique pour la prise en charge des troubles respiratoires au cours du sommeil.

À partir de la quatrième prescription

Par dérogation, à partir de la quatrième prescription, c’est-à-dire la troisième prescription annuelle, le renouvellement de l’appareil de Pression Positive Continue (PPC) peut être réalisé par le médecin traitant, si le patient accepte de lui communiquer ses données d’observance des douze dernières périodes de 28 jours au cours desquelles son observance aura été d’au moins 112 heures, pendant au mois dix de ces douze périodes, et qu’au cours des deux autres, son observance aura été d’au moins 56 heures, sous réserve de l’absence d’effets indésirables liés à la PPC ou d’événement médical intercurrent susceptible de modifier la prise en charge.

Quelle est la durée de la prescription pour un traitement de Pression Positive Continue (PPC) ?

Prescription initiale

La prescription initiale est valable pour une durée de quatre mois.

Renouvellement

Le renouvellement est valable pour une durée d’un an.

Au cours de cette période, le-la patient·e doit utiliser effectivement son appareil de Pression Positive Continue (PPC) pendant au moins 112 heures. Le décompte des périodes de 28 jours débute le premier jour de la quatorzième semaine qui suit le début du traitement par appareil de PPC.

Demande d’accord préalable pour un traitement de Pression Positive Continue (PPC)

Prescription initiale

Toute prescription initiale et tout renouvellement de prescription d’un traitement par appareil de Pression Positive Continue (PPC) fait l’objet d’un accord préalable du service médical placé auprès des caisses d’AMO, conformément à l’article R. 165-23 du code de la sécurité sociale.

Pour une période initiale de traitement par appareil de Pression Positive Continue (PPC), sont inscrits les résultats (IAH) de la polygraphie ou de polysomnographie qui a conduit à la prescription. Le compte rendu de la polygraphie ou de la polysomnographie doit être transmis à l’appui de la demande d’accord préalable.

Renouvellement de prescription

Le renouvellement de la prescription annuelle s’effectue sans accord préalable du service médical placé auprès des caisses d’AMO pour un·e patient·e dont l’observance des douze dernières périodes consécutives de 28 jours a été d’au moins 112 heures pendant au moins dix de ces douze périodes et d’au moins 56 heures au cours des deux autres périodes.

Je pars en voyage

N’oubliez pas votre appareil de Pression Positive Continue (PPC).

Lors de vos déplacements, il est indispensable d’emporter votre appareil de Pression Positive Continue (PPC) car vos symptômes risquent de réapparaître.

Avant de placer la PPC dans sa sacoche de transport, videz l’humidificateur, vérifiez l’état du circuit respiratoire et du masque.

Si vous voyagez en avion, ne laissez pas la sacoche dans la soute à bagages. Votre appareil de Pression Positive Continue (PPC) doit rester avec vous et ne compte pas comme bagage à main à main supplémentaires.

Votre technicien vous fournira une attestation à présenter aux services des douanes si nécessaire.